Matos : DVA-pelle-sonde, comment choisir ?

Remarque : conflit d’intérêt ? Je fais partie du Bureau des guides et accompagnatrices.eurs en montagne des Alpes Vaudoises et par ce biais je suis en partenariat avec la marque Mammut et le magasin Hefti Sports. Toutes les illustrations de cet article sont faites avec du matériel Mammut. Au-delà de ça, les critères de choix dont je vais parler sont généralisables à toutes les marques. Cet article n’est pas sponsorisé ni commandé par qui que ce soit.

De l'importance du trio DVA-pelle-sonde

Taux de survie en lien avec la durée d’ensevelissement (années 2005 à 2013, en Suisse, 300 cas, patients entièrement ensevelis uniquement). Source : SLF, Procter & al. 2016
Source : www.montagne-secu.com suite étude de D.Stumpert (2003)

Les deux illustrations ci-dessus montrent bien qu’un dégagement rapide de la ou des victimes d’avalanche est un facteur primordial pour leur survie !

Après 15 minutes sous la neige, 90% des victimes sont encore vivantes, et on sait que l’on peut (en général) dégager une victime dans ce laps de temps si l’on est bien équipé et formé !
Or, les secours organisés (service des pistes, hélico, etc.) n’arrivent que rarement avant 35 minutes sur les lieux !

C’est donc clairement le sauvetage aux camarades qui peut sauver le plus de vies !

Dans cet article nous allons uniquement voir les critères de choix du matériel DVA-pelle-sonde, mais il est évident que cela ne remplace en aucun cas une formation spécifique quant à son utilisation et surtout aux moyens préventifs pour éviter de devoir l’utiliser !

Le DVA :
Critères minimaux : 3 antennes, fonction de marquage.
Si votre DVA actuel ne répond pas à ces critères, changez-le, vraiment !
En recherche vous serez nettement plus efficace qu’avec un DVA ancienne génération, surtout en phase de recherche fine et cas d’ensevelissement multiple où la fonction marquage est une vraie révolution par rapport aux vieux appareils !

Dans ma pratique, je refuse d’emmener des gens en montagne avec un DVA qui ne remplit pas ces deux critères.

Critères supplémentaires :

  • Largeur de la bande de recherche (variable de 40 à 70m !
    Même jusqu’à 100m pour le Mammut Barryvox S en mode avancé !)
  • Mode test de groupe
  • Retour en émission après x minutes en mode recherche et sans mouvements importants
  • Autonomie
  • Ergonomie d’utilisation (l’idéal étant de les tester sur le terrain, pas toujours facile malheureusement)

Mon conseil : autant pour la sonde et la pelle je ne donnerai pas de conseil de modèle et de marque, autant en ce qui concerne le DVA je vous recommande vraiment le Mammut Barryvox S, de loin ce qui se fait de mieux en ce moment à mon avis !

Mammut Barryvox ou Barryvox S ? (avis personnel qui n’engage que moi…)
Les deux sont des excellents appareils, je recommande toutefois le Barryvox S a pratiquement tout le monde (même aux débutants) car même si certaines fonctionnalités ne sont pas utiles au début, il est tout à fait possible (et je vous le souhaite !) que vous progressiez avec le temps et puissiez rapidement profiter des fonctions supplémentaires du « S » !

De plus, la fonction « Sauvetage Send » est utile en priorité au débutant qui ne va pas forcément descendre sur le terrain pour chercher, mais qui pourra aider au pelletage sans déranger une recherche DVA en cours…
Retrouvez ici une comparaison des deux appareils par le constructeur.

Important : le choix des piles pour le DVA est très important (voir le super site de Louis Piguet !).
On met toujours 3 piles neuves, identiques et avec la même date de péremption !
Pas de piles rechargeables !
(tension de 1.2V au lieu des 1.5V requis !)

La sonde :
Critères minimaux : minimum 240cm de long, matériaux de qualité (marque reconnue).
On estime que 240cm est la longueur minimale pour pouvoir toucher la victime dans la plupart des cas.
Quant à la qualité des matériaux utilisés (métal et cordelette/câble de montage !), le moyen le plus simple est d’acheter une sonde d’une marque reconnue et pas juste la moins chère possible.
Le prix de la sonde est faible comparé au DVA, dommage d’avoir un super DVA et une sonde qui casse à la première utilisation !

Critères supplémentaires :

  • Longueur 280cm (vous aurez plus de marge tout en ne portant que quelques grammes de plus…).
  • Système de verrouillage rapide (différentes dénominations suivant les marques), un réel avantage à mes yeux !
  • Sonde en carbone : pas tellement plus léger contrairement à ce que l’on pourrait penser mais plus rigide et diamètre plus gros pour le même poids -> confort d’utilisation.

Le montage d’une sonde et son utilisation , ça s’apprend et ça s’entraîne !

La pelle :
Critères minimaux : en métal, télescopique. 
Soyons clairs : les pelles en plastique ne sont pas adaptées au sauvetage en avalanche ! Votre belle pelle légère en plastique sera solide au magasin à 20° mais elle éclatera de rire une fois le pelletage réel commencé par -20° (enjoy !)

De même une pelle ultra-légère, non télescopique et au godet tout plat, conçue pour passer inaperçue dans le sac pendant une course de ski-alpinisme ne sera pas adaptée en cas de sauvetage, elle n’a pas été faite pour ça !
(pour les amateurs de courses de ski-alpinisme, rien n’empêche d’avoir une pelle légère pour les courses et une vraie pelle pour les sorties en montagne et les entraînements !)

Critères supplémentaires :

  • Bords du godet assez relevés (pour que la neige ne parte pas sur les côtés durant le pelletage).
  • Sommet du godet assez plat (pour pouvoir bien poser le pied dessus lors de la découpe de blocs).
  • Section du manche non-ronde (montage plus rapide car les « cliquets » arrivent directement au bon endroit lors du montage de la pelle).
  • Poignée en forme de D (où l’on passe la main à l’intérieur de la poignée) ou au moins en « T amélioré » (la main est à l’extérieur de la poignée mais celle-ci a une forme ergonomique) -> meilleure efficacité surtout avec des moufles ou pour les personnes ayant des petites mains !
  • Idéalement ayant la norme UIAA pour les pelles avalanches (garantie de qualité et de solidité !)

 

Types de manches de pelle : tout Mammut sauf 3ème exemple : Ortovox Pro Alu 3
Norme UIAA concernant les pelles de sauvetage en avalanche

Sac airbag ?
Je n’aborderai pas cette vaste et passionnante thématique aujourd’hui, ma tartine est déjà assez longue 😉
Une prochaine fois peut-être !

Où acheter son matériel ?
Dans un magasin local et à taille humaine pardi !

Personnellement je collabore via le Bureau des guides avec Hefti Sports et vous les recommande pour leur service au top ! Si vous êtes d’une autre région je suis certain qu’il existe près de chez vous un petit magasin de montagne qui fait le job avec passion et dont le service mérite votre confiance 🙂

Tant pour le choix du matériel que de l’endroit où vous l’achetez, n’oubliez pas que le bon marché coûte toujours trop cher !

Vous voilà paré.e pour vous équiper ou rééquiper de la meilleure des manières !

Tout ce matériel c’est bien joli, mais encore faut-il savoir l’utiliser correctement et surtout tout mettre en oeuvre pour éviter de devoir l’utiliser !
Formez-vous !!!
Vous trouverez évidemment votre bonheur ici, mais aussi chez de nombreux autres guides (je recommande chaudement le Bureau des guides des Alpes Vaudoises, mais l’offre de très bons cours dans toutes les régions est abondante, à vous de trouver votre bonheur !), également via des associations comme le Club Alpin, etc.

J’espère que cet article vous aura été utile et je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année !

Nico

Une réflexion au sujet de « Matos : DVA-pelle-sonde, comment choisir ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *